Se relaxer qu’est-ce que cela signifie ?

Comme le dit Edmund Jacobson, un des pionniers dans les méthodes de relaxation
« Se détendre est une tentative de se libérer physiquement, intellectuellement et affectivement d’un problème. C’est apprendre à se comporter plus efficacement et à avoir un rendement énergétique plus actif »
Se détendre ne veut pas dire dormir. Pendant le sommeil, les muscles ne sont pas complètement détendus. La tension neuromusculaire peut subsister en fonction de l’état mental et corporel dans lequel nous nous trouvons. Nous ne dormirons pas de la même manière si nous avons passé une journée au bord de la mer, si nous avons fait un marathon ou si nous avons travaillé sous pression toute la journée. Au cours de la relaxation, le corps, tout comme l’esprit est complètement détendu mais sans perdre le contrôle de la volonté. Dans la relaxation notre corps et notre esprit, guidés par notre volonté, se reposent (contrairement au rêve où les mécanismes cérébraux continuent à fonctionner sans que la volonté s’y oppose)

La relaxation : cet état spécial de conscience !

Au cours de la journée, l’homme traverse trois niveaux de conscience différents :
L’état de veille de la vie active où le corps et l’esprit sont en mouvement. C’est dans cet état que nous travaillons, gérons et contrôlons nos actions. Cette activité cérébrale produit des ondes bêta
L’état d’éveil paradoxal où reposent les fonctions corporelles et mentales, entraînant une diminution de l’activité cérébrale. Notre activité cérébrale produit des ondes alpha. Cet état de conscience particulier se caractérise par une concentration de l’attention, une augmentation de la suggestivité, une tendance à la relaxation corporelle avec modification organique des performances intellectuelles impossibles à obtenir pendant l’éveil. C’est à partir de cet état que nous traitons les conflits et les traumatismes profonds qui resurgissent dans notre subconscient. C’est l’état de la relaxation
Le sommeil qui ralentit toutes les fonctions corporelles et mentales pendant que la conscience s’échappe. Son activité cérébrale produit des ondes Thêta.

Comment se détendre ?

Différentes techniques de relaxation proposent un apprentissage progressif pour se détendre et atteindre l’état d’éveil paradoxal en déconnectant l’organisme. Les psychothérapeutes Schultz et Jacobson sont les précurseurs de ces techniques.
En 1955, le neurologue et psychothérapeute JH Schultz crée le « Training autogène » une technique de relaxation proche de l’auto hypnose qui produit les mêmes changements dans les sensations corporelles observées lors des séances d’hypnose (relaxation musculaire, la vasodilatation, l’approfondissement des taux de respiration et cardiaque). Cette méthode consiste à prononcer mentalement des formules d’autosuggestion (mon bras droit est chaud, par exemple) qui engendrent d’importants changements psychologiques. Le training autogène se divise en deux cycles: le premier conçu pour atteindre un état d’éveil paradoxal ou « état autogène » comme l’appelle Schultz. Cette première étape est la base de nombreuses techniques de relaxation individuelle ou collective. Le deuxième cycle est réservé aux psychothérapies profondes.
La méthode de relaxation musculaire progressive d’Edmund Jacobson, repose sur le principe selon lequel il existe une relation entre les émotions et le degré de tension musculaire. Cette méthode propose au patient d’atteindre un état de relaxation par une double prise de conscience de la sensation provoquée par une contraction volontaire suivie d’un relâchement musculaire. Cet apprentissage de la contraction musculaire et du relâchement doit se faire région par région en analysant systématiquement les sensations perçues dans chaque muscle du corps.

Bénéfices de la relaxation.

Récupérer de la fatigue physique et nerveuse. La relaxation nous permet de reposer notre corps et notre esprit, contrant ainsi les effets néfastes du stress, tant sur le plan physiologique que psychologique. Elle a un effet sédatif sur l’organisme entier, car elle stimule directement les fonctions du système nerveux. Les rythmes cardiaque et respiratoire ralentissent, les artères se dilatent, la pression artérielle diminue, le péristaltisme intestinal augmente. Il a été démontré qu’en réduisant l’activation corporelle, des bénéfices apparaissent dans notre système subjectif. La sensation de calme et de tranquillité augmente, ainsi que l’impression de paix et de bien-être. La relaxation nous aide à rediriger notre attention, à avoir un plus grand contrôle de nous-même.
Développez le pouvoir du contrôle de l’esprit. L’un des objectifs de la relaxation est de contrôler les niveaux de tension corporelle et mentale. Une « procédure d’urgence anti-stress » est également acquise pour maintenir le calme en temps de crise. Les méthodes de relaxation permettent d’augmenter le potentiel psychique induisant d’importantes modifications psychologiques. Dans l’état de relaxation, l’intégration du schéma corporel est affinée, la perception, la concentration et l’intuition sont stimulées.

De la relaxation à la méditation,  il n'y a qu’un pas.

La méditation est obtenue en calmant les bavardages incessants des pensées qui nous volent l’instant présent. Pour échapper à toutes sortes de pensées parasitaires il suffit de porter son attention intentionnellement au moment présent, en l’absence de tout jugement. La pleine conscience ou « Mindfulness » est une manière d’être en relation avec sa propre expérience (ce que nous percevons avec les 5 sens, nos sensations corporelles, nos pensées).

Elle résulte du fait d’orienter volontairement l’attention sur son expérience présente et de l’explorer avec ouverture, que nous la jugions agréable ou non, tout en développant une attitude de tolérance et de patience envers soi.

 relaj2

JSN Metro template designed by JoomlaShine.com
www.sophiefavarel.com © all rights reserved